Erreur
  • XML Parsing Error at 1:88. Error 9: Invalid character

HISTOIRE DU CNOM

mlyhassan


La création


15 avril 1959 : un télégramme est envoyé au siège du Comité International Olympique. Il est signé du ministre marocain de l’éducation, Monsieur Abdelkrim Benjelloun Touimi, qui informe le CIO de la création du Comité National Olympique Marocain (CNOM), placé sous la présidence effective de Feu SM le Roi Hassan II, alors Prince Héritier.

Cet événement majeur dans l’histoire du sport marocain est riche en symboles. La forte implication de la Famille Royale dans la création du CNOM prouve en effet que le sport est érigé au rang de secteur stratégique. Alors que Feu SAR le Prince Moulay Abdallah est à l’époque président du Comité Supérieur des Sports, l’avènement du SAR le Prince Héritier Moulay Hassan à la tête du CNOM est un nouveau signal fort lancé au mouvement sportif national.

Le premier comité directeur du CNOM est composé d’un parterre de personnalités emblématiques, conférant à cette nouvelle institution une aura et une légitimité indéniables. Parmi les membres figurent notamment Hadj Mohammed Benjelloun (premier vice-président), mais également Mohammed Benhima, Maâti Bouabid (ministre marocain du travail et des questions sociales de l’époque), Omar Boucetta, Mohamed Mjid et un certain Mohamed BelhassenTounsi, alias « Père Jégo », l’une des légendes du football marocain.
 

 telegrammecio

 

La reconnaissance du CIO


Faisant suite à la demande d’affiliation du CNOM au CIO émise le 5 mai 1959, la 55e session ordinaire du Comité International Olympique, qui se tient à Munich le 25 mai de la même année, entérine l’intégration du Maroc au sein de la famille olympique, au même titre que le Soudan, la Rhodésie, l’Albanie, le Nicaragua, l’Equateur, Surinam et San Marin. Le Royaume Chérifien rejoint le mouvement olympique avec les honneurs et obtient donc le feu vert pour participer aux JO de Rome, prévus un an plus tard.

La belle Histoire des participations marocaines aux Jeux Olympiques est sur le point de commencer. Le peuple marocain s’apprête à vibrer au rythme des exploits de nos champions, à l’occasion de moments forts empreints d’émotion et de fierté d’appartenance à la mère patrie…


haj-bejelloun


Hadj Mohammed Benjelloun, la cheville ouvrière

L’Histoire du CNOM est indissociable de celle d’un personnage charismatique qui aura marqué de son empreinte l’Olympisme marocain. Né le 25 janvier 1912, Hadj Mohammed Benjelloun est avant tout un sportif passionné qui pratique dans sa jeunesse l’athlétisme, le football, le basketball, le handball mais également la natation.

Membre fondateur du Wydad Athletic Club (1937), il  devient le premier président de la Fédération Royale Marocaine de rugby créée en 1956. Elu membre du CIO en 1961 à Athènes, il occupe les fonctions de directeur des Jeux Panarabes 1961 mais intègre également la commission d’aide olympique (1962-1963) ainsi que la commission culturelle du CIO (1989-1990).

Ce serviteur dévoué des valeurs de l’Olympisme aura consacré toute sa vie pour la défense de la cause du sport national. Quoi de plus vertueux que l’itinéraire de ce dirigeant d’exception, président délégué du CNOM pendant de nombreuses années ! Le décès de ce grand homme, survenu le 20 septembre 1997, aura laissé un grand vide au sein de la famille sportive marocaine.




Vous êtes ici :